Usagers de la route
Le saviez-vous ?
 
L
e saviez-vous ? L’obtention du permis de conduire est difficile. Elle nécessite de réussir un examen de connaissances théoriques et un examen pratique de conduite. C’est en 1979 que le permis de conduire a été le plus facile à obtenir et qu’il y a eu le plus de permis de conduire décernés
Le permis de conduire est aujourd'hui indispensable pour pouvoir travailler. La première chose d'ailleurs que se demandent les gens qui voient leur permis de conduire annulé est de savoir s’ils risquent un licenciement en cas d’annulation du permis de conduire et comment ils vont bien pouvoir faire pour aller travailler. Conscients de cette difficulté d'exercer une activité professionnelle sans posséder un permis de conduire valide, le législateur et la justice ont même adapté les sanctions consécutives aux infractions au Code de la route pour qu'un usager de la route, dont le permis est annulé, puisse parfois continuer de conduire, mais uniquement dans le cadre de son activité professionnelle. En revanche, et curieusement, l'apprentissage du Code de la route et de la conduite automobile est un savoir totalement délaissé par l'école et plus généralement les institutions publiques. Ce n'était pas le cas avant, du temps du service militaire où les hommes pouvaient passer leur permis de conduire à l'armée. Les femmes n'avaient pas cette possibilité il faut le concéder. Aujourd'hui ce n'est plus possible, l'apprentissage du Code de la route et de la conduite automobile est dispensé par des organismes privés, dans des auto-écoles. Et ça coute très cher à celui qui veut passer son permis de conduire.

En effet, obtenir son permis de conduire coûte cher et n'est pas toujours chose aisée. Pour information, l’obtention du permis de conduire international est en revanche gratuite dès l’instant où on possède le permis de conduire français. L'obtention est d'ailleurs d'autant plus chère que le candidat échoue de nombreuses fois aux examens. La difficulté de l'examen dépend des années et est illustrée par le nombre de personnes à obtenir leur permis de conduire. Mais c'est en 1979 que le permis de conduire était le plus facile à obtenir (avec 1.308.446 permis délivrés en métropole) et en 2003 qu'il était le plus difficile à obtenir avec 817.894 permis délivrés en métropole). Certes, ces chiffres sont à relativiser en fonction du nombre de personnes qui postulent dans l'année pour passer le permis de conduire. Cela dit, ces chiffres, mêmes brutes demeurent un bon indicateur. De 1955 à 1979, le nombre de permis de conduire délivré en métropole a augmenté en dents-de-scie. En 1955, il y a eu 544.782 permis de conduire délivrés en métropole, 738.747 en 1960, 990.587 en 1970 et 1.308.776 en 1980. Puis à partir des années 1985, le nombre de permis délivrés a oscillé entre 800.000 et 950.000 par an. Avec 2 points bas sur cette période. 1987 tout d'abord avec 874.308 permis de conduire délivrés et 2003 avec 817.894 permis délivrés. En 2011, le nombre de permis délivrés a été de 907.267 permis dont plus de 80 % sont des permis pour conduire des véhicules légers (4 % des poids lourds et 13 % des motos).
Ceux qui passent le permis de conduire ont en grande majorité entre 16 et 25 ans. Mais il y a de plus en plus de personnes qui passent le permis suite à l'annulation de leur permis de conduire. Le nombre d'annulation du permis de conduire augmente de manière constante depuis le durcissement de la politique de répression routière. En 2010 et 2011, il y a eu 85.000 permis annulés. Les personnes, ayant vu leur permis annulé, doivent repasser le Code de la route et le test de conduite. Mais si elles s'y prennent suffisamment tôt après l'annulation de leur permis de conduire, elles peuvent être autorisées à ne repasser que le Code de la route. En outre pour tous ceux nés après 1988, les attestations scolaires de sécurité routière de second niveau ou de sécurité routière sont obligatoires pour pouvoir être candidat au permis de conduire.

La possibilité de pouvoir obtenir le permis de conduire est un des éléments qui intronisent au passage à la majorité. Il est important que la personne, à qui on décerne le permis de conduire, se montre responsable et digne de la confiance qu'on lui accorde. Car l'autorisation de pouvoir conduire, est certes indispensable pour mener une activité professionnelle, mais elle expose aussi au danger. La tranche d'âge des 15-24 ans est la tranche d'âge la plus touchée par les accidents de la route. Ainsi il convient d'être particulièrement prudent lorsqu'on conduit et d'être conscient de la dangerosité des routes. Il est sage que l'obtention du permis de conduire ne soit pas trop facile, que le passage du permis ne soit pas une simple formalité mais teste réellement les connaissances et aptitudes du candidat.
usager de la route